France_2030

7 décembre 2021

30 Milliards d’euros, c’est le montant total qui va être investi par le gouvernement dans les secteurs de la santé, de l’énergie, de l’écologie, de la culture entre autres.

 

Investissement conséquent dans les technologies de pointe qui vont être au premier plan et surtout une idée fixe : devenir à nouveau une nation pionnière en termes d’innovation et gagner en souveraineté. Retour sur le plan France 2030 et ses objectifs !

Le plan France 2030

Le plan France 2030 c’est quoi ?

Le 12 Octobre 2021, le gouvernement a annoncé le plan France 2030. Un plan d’investissement sur les 9 prochaines années dont la finalité est de faire émerger les entreprises de la tech de demain, les start-ups innovantes, mais également de soutenir les acteurs du secteur secondaire dans leur transformation digitale et environnementale.

Macron l’a rappelé, la France a ses forces qu’elle puise dans un savoir-faire historique, une agriculture maîtrisée et une capacité à faire émerger des entreprises innovantes. Néanmoins, comme toute puissance mondiale, elle a également ses faiblesses à force d’avoir sous investi dans le domaine de l'éducation, de la formation et enfin de la recherche.

Le plan France 2030 devrait donc permettre :

  • D’accélérer les investissements publics qui sont par définition générateurs de croissance mais aussi in fine de nouvelles possibilités en matière d’emplois.
  • Avoir un investissement dans des secteurs technologiques de pointe avec comme cible : le numérique, la recherche quantique et les technologies de la santé.

Les 10 objectifs du plan France 2030

Le plan France 2030 se décline en 10 objectifs qui se résument par cette phrase du président : “Mieux comprendre, mieux vivre, mieux produire”.

Nous ne reprendrons pas les 10 objectifs dans le détails, mais on peut les regrouper par grandes catégories :

  • Une industrie plus verte notamment dans les secteurs du nucléaire, des transports et de l’agroalimentaire.
  • Une médecine à la pointe des nouvelles technologies faisant suite au plan innovation santé 2030.
  • Une industrie culturelle et créative qui prend sa place dans la compétition face à Amazon Prime ou Netflix.
  • Une reconquête spatiale.
  • L’exploration des fonds marins pour mieux comprendre le monde du vivant et des écosystèmes.

La technologie au secours de l’industrie ?

Le plan France 2030, au-delà des 10 objectifs cités, a comme but in fine de rendre souveraine la technologie et le numérique français afin de ne plus dépendre des autres nations et notamment des US.

Cette transition ne se fera pas sans les technologies du Cloud, de l’IA, de l’informatique quantique et, bien évidemment, de la cybersécurité.

Une industrie qui se veut plus verte

Réacteur nucléaire de petite taille, innovation côté transport avec l’avion à bas carbone, montée en puissance des véhicules hybrides / électriques ou encore production d’hydrogène vert viennent compléter ce tableau.

L’objectif est clair : diminuer les gaz à effet de serre de nos industries en passant par une maîtrise des énergies sur notre territoire.

Un exemple pertinent repris de l’article “Les data centers vont-ils sauver la planète ?” est celui des Data Centers. Les centres de données sont connus pour être très gourmands en électricité à l’échelle mondiale et on est très loin du concept de sobriété numérique. Néanmoins, Il existe aujourd’hui plusieurs techniques innovantes : le River Cooling, l’utilisation de l’hydrogène pour remplacer les groupes électrogènes ou encore construire des data centers sous-marins pour que les courants refroidissent naturellement les serveurs.

Faire (enfin ?) émerger le Cloud Souverain

Le Cloud Souverain et la France, c’est des tentatives mais surtout, pour le moment, des déceptions. Numergy et CloudWatt ont laissé quelques cicatrices

La souveraineté numérique a été initiée avec le projet Gaia-X dès 2019 qui avait pour ambition de faire coopérer les États Européens autour de l’infrastructure des données. L’objectif était concret, il fallait faciliter, sécuriser les données et les stocker en Europe.

"Est-ce que nous aurons un cloud totalement souverain à cinq ans ? Je crois que ce n'est pas vrai parce qu'on a pris beaucoup de retard et parce que la différence d'investissement entre les plaques européenne et américaine est d'un facteur 10 aujourd'hui chez les acteurs privés" E.Macron

Ce qui est sûr actuellement c’est que les Cloud Européens ne font pas le poids face aux providers Américains. OVH, par exemple, concentre moins de 2% des parts de marché du Cloud en Europe.

Par ailleurs, avec l’instauration du Cloud de confiance, des entreprises françaises se lient avec des fournisseurs Américain faisant presque oublier les efforts pour l’émergence d’un Cloud Souverain. Comme exemple, le récent partenariat entre Thalès et Google ou encore l’alliance Orange-Capgemini et Microsoft. Si les entreprises cherchent avant tout à avoir accès aux meilleurs services en termes de Cloud, l’humilité s'impose en regardant les Providers Américains.

Faire de la France, un pilier de l’innovation en matière de santé

Suite à la pandémie que nous venons de traverser, nous faisons un triste constat : nous avons regardé les autres nations développer des vaccins et innover sur la recherche.

Au regard de la crise, la volonté est là : il faut regagner notre place dans le secteur de l’innovation en santé. Avoir une médecine qui se veut “prédictive, préventive et innovante”.

7 Milliards d’euros investis pour faire de la France “la première nation européenne en innovation en santé" (E.Macron) dont 650 Millions seront alloués à la santé numérique.

Les nouvelles technologies devraient venir soutenir cette volonté, notamment avec l’informatique quantique, l’IA et l’IoT. Elles seront mobilisées pour la création des biomédicaments contre les cancers, les nouvelles maladies, les maladies chroniques entre autres. Ses innovations seront peut être portées par Future4Care, un accélérateur consacré à la e-santé qui devrait ouvrir ses portes d’ici décembre 2021.

Pour résumer

Le plan France 2030, c’est 10 objectifs qui peuvent se résumer par : écologie, énergies, innovation et surtout souveraineté

La technologie est fréquemment mise en avant comme une solution à tous les problèmes, on a tendance à parfois l’oublier, mais la technologie a aussi un coût écologique qu’il convient de pouvoir maîtriser.

À titre personnel, je trouve que la greentech est probablement un premier pas car elle va permettre à de nouveaux acteurs d’avoir de l’impact, gagner en souveraineté et continuer la lutte contre le changement climatique. Par contre, cette solution devra être soutenue non pas uniquement par le gouvernement, mais aussi par des investisseurs extérieurs. Et c’est à ce niveau que j’émets quelques doutes en voyant que peu de start-ups explosent comme BackMarket ou Vestiaire Collective.

A défaut de promouvoir des boîtes avec de l’impact, je crois que le marché préfère investir dans une entreprise de trading de carte de joueur de football qui fonctionne en arrière plan avec de la blockchain.

 

Suite au plan France 2030, il reste quelques questions en suspens qui m’intéressent tout particulièrement. Si la France veut redevenir une nation innovante et souveraine, il va falloir qu’elle investisse fortement dans l'Éducation et la Recherche : va-t-on voir émerger de nouvelles filières d’excellence en terme d'ingénierie ? les programmes vont-ils changer pour répondre aux challenges du plan France 2030 ?