Le Cloud est aujourd’hui une technologie de plus en plus prisée par les entreprises, et son marché est en pleine croissance.
Clément David, CEO de Padok, a été invité par Nicolas Doze sur le plateau de BFM TV. Au travers de cette interview #JMLECO, il nous livre les grands enjeux du marché du Cloud en 2021, et nous explique comment des infrastructures sont construites, grâce à des technologies leader dans le Cloud.

Les enjeux du Cloud depuis la crise sanitaire

La crise de la covid-19 s’est révélée être un accélérateur de demande de services Cloud.
La part de marché estimée pour l’année 2021 devrait dépasser les 300 milliards de dollars. En effet, les entreprises ont dû revoir leurs priorités pour répondre aux besoins urgents liés à la crise sanitaire. Aujourd’hui, c’est près de 70% des organisations qui utilisent ces services qui prévoient d'augmenter leurs dépenses liées au Cloud à la suite de cette perturbation ! 

Les 2 principales causes de ces migrations sont :

  • Le travail à distance : le télétravail n’a jamais aussi été démocratisé qu’en 2020 ! Les entreprises ont dû trouver des solutions et s'adapter pour rendre tous les outils et les informations accessibles aux collaborateurs depuis chez eux. La sécurisation des espaces de travail représente également un enjeu fort.
  • Les services Online : Malgré les pics de trafic, les entreprises ont dû maintenir leurs infrastructures. Par exemple, les drives des GMS ont connu des pics de trafic énormes.

Selon Clément David, certaines entreprises hésitent encore à sauter le pas.
Il est important de bien comprendre les enjeux et le fonctionnement de cette technologie. Une fois le projet défini, des experts DevOps peuvent vous aider. Qu’il s'agisse d’un simple audit d’infrastructure ou bien d’une migration, vous et vos équipes pourraient être accompagnés !

“Il y a des technologies très nouvelles qui sont tirées par des géants comme Amazon, Google ou OVH. Pour en profiter il faut des compétences qui existent peu sur le marché. Il y a tellement de choix à faire, qu’il faut des experts !” explique Clément David, CEO de Padok.

Migration : les 3 principaux types de clients

Le marché diffère vis à vis des typologies de clients. Clément David constate que l’on retrouve en général 3 grandes catégories de clients :

  • Les ETI : Il s’agit des entreprises les plus en retard sur le Cloud. La principale cause est que ce type d’entreprise n’a pas une bonne vision de marché du Cloud et de ses bénéfices.
  • Les grands groupes : Limités par les serveurs physiques, ils se doivent d’investir dans de nouveaux outils. En règle générale, ils font appel à des prestataires pour des projets à grande échelle. Ce type d’entreprise requiert également un haut niveau de sécurité et de souveraineté des données.
  • Les scale-up : Il s’agit de start-up à forte croissance. Ces jeunes entreprises, nées dans le Cloud, n’ont pas à s’occuper de l’infrastructure au début de leur activité, mais en raison de leur croissance rapide, ce besoin devient important par la suite.

Pourquoi migrer vers le Cloud ?

Plusieurs éléments poussent les entreprises à se questionner sur leurs infrastructures. Voici les principaux avantages d’une migration :

  • Multi-services : Les Cloud Providers proposent des centaines de briques de services qui permettent des développements plus rapides, de meilleures qualités, et plus scalables.
  • Souveraineté des données : AWS et GCP se positionnent parmi les meilleurs security centers du monde. Si les données sont hébergées en Europe chez la majorité des Cloud Providers, la crainte d’une fuite de ces données vers les USA reste présente pour les clients. La meilleure solution est de chiffrer les données chez les Cloud Providers pour garantir une sécurité maximale.
  • Consommation à la demande : Avec le Cloud, il n’est pas nécessaire d’investir dans du matériel onéreux. Vous payez uniquement ce que vous utilisez, quel que soit le niveau de trafic ou de stockage !
  • Accessibilité : Un service de Cloud est accessible partout dans le monde et depuis n’importe quel poste, tant que vous ou vos collaborateurs bénéficiez d’une connexion internet.
  • Scalabilité : Les besoins de votre entreprise évoluent constamment, c’est pourquoi vous avez la possibilité d’utiliser plus ou moins de serveurs en fonction de vos pics de trafic.
  • Stockage illimité : Contrairement aux serveurs physiques, les espaces de stockage sont illimités. Si vous avez besoin de plus d’espace, il vous suffit de quelques minutes pour en ajouter.

“Le premier argument de base pour une migration est la scalabilité ! L’idée c’est qu’au lieu d’avoir un Data Center avec un serveur limité, j’achète des serveurs Cloud au fur et à mesure que le trafic arrive pour encaisser ces pics de trafic.” affirme Clément David, CEO de Padok.

Si la crise sanitaire a accéléré la demande du Cloud, la question des données reste existentielle. Les Cloud Providers investissent toujours plus pour développer ces services et prouver aux entreprises qu’elles peuvent leur faire confiance avec leurs données. Quel que soit le type d’entreprise ou de migration, la stratégie doit être faite sur mesure en fonction des besoins et du type d’entreprise. Des ingénieurs DevOps spécialisés peuvent vous accompagner !

Clément David tient à remercier Nicolas Doze, éditorialiste économique chez BFM TV, pour cet échange et son accueil chaleureux.